Flèche hautFlèche bas¡ A tu salud !

¡ A tu salud !
    
Date d'emménagement : 02/12/2018
Messages : 214
Factures payées : 0
Avatar : Colin Donnell
Crédits : moi-même (avatar)
Age : 34 ans
Date de naissance : 21 octobre 1984
Nationalité / origines : Américaine et Argentine
Pays d'origine :
A NY depuis : 1989, bientôt depuis 30 ans
Métier / études : Médecin urgentiste
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Statut civil : secrètement amoureux d'une femme d'un autre, mais sinon il fait le célibataire insensible
Champ libre :







¡ A tu salud !

Emil & Andrian

Je souris face au message d’Emil, je déverrouille mon téléphone tout en marchant vers l’entrée de l’hôpital. J’ai commencé à écrire le début du message, pour lui dire que non. Je ne m’en fous pas de sa vie, juste que je respecte sa vie privée. Je n’ai pas forcément envie de savoir avec qui il couche, tout comme je lui évite ça. Quoique, ça fait longtemps qu’on n’en a pas parlé… Et puis franchement ? Kiara Chamberlain ? Déjà que je n’étais pas capable de reconnaître Iain à l’époque où on s’est rencontré pour la première fois. Mais Kiara, je l’ai tout de suite reconnue comme étant une actrice. En vrai, j’ai un peu triché, parce que je me suis servi d’Instagram pour savoir qui c’était et elle faisait la même chose qu’Emil. Elle partageait des photos des moments qu’elle passe avec lui. Faudrait que je garde en tête que je doive venir régulièrement sur Instagram, je trouve qu’il se passe beaucoup de choses sur les photos. Enfin, tout ça pour dire que j’allais répondre au message de mon frère, mais je n’ai pas pu le terminer qu’à peine entré dans la section des urgences, on m’assignait un patient. J’ai dû balancer mes affaires à côté du bureau des infirmières en m’excusant au passage de ce forcing. Les patients n’attendent pas, forcément. Donc c’est ainsi que je commence ma journée dans l’urgence et que ça continue ainsi, jusqu’à la fin. Je n’ai pas eu le temps de retrouver mon téléphone, puisqu’il était dans mon sac et il le restait jusqu’à la fin de la journée. 

Dans tous les cas, ce n’est pas grave parce que j’allais retrouver Emil au bar, le bar de maman en plus. Enfin, c’est là où la majorité de la famille se retrouve après une longue journée. Emil saura que je n’y serais pas avant 21h. Le temps que je termine ma journée et que j’arrive. Je n’aurais pas arrêté de courir partout, même si j’ai eu le temps entre deux patients de manger un sandwich. Il n’y a pas eu de décès à déclarer, du moins de mon côté. Mais mon collègue n’a pas eu cette chance, un patient décédé d’une embolie graisseuse, il ne pouvait rien faire contre ça. Il a fait son possible… En vrai, on ne peut pas toujours sauver les vies des patients comme ça, il y a des cas où on ne peut rien faire et c’est à nous qu’on inculpe la lourde tâcher d’annoncer la famille… Et tenter de récupérer quelques organes. Plus les frais d’hôpital à payer… Pourquoi ne font-ils pas comme la France ? Ah oui, on n’a pas la même économie, vive le capitalisme…

Je sors de l’hôpital avec une vingtaine de minutes de retard pour me diriger vers le bar. Je prends ma voiture et me déplace dans la ville, je n’ai pas le temps de grignoter encore, mais je tuerais bien pour un burger ou encore un steak bien saignant. Je me connais, je me prendrais un petit apéro et ça me suffira, enfin si je ne rentre pas seul. Dans tous les cas, je ne traîne pas sur le chemin pour arriver au bar. J’arrive toujours en retard de toute manière, à force Emil en a l’habitude, mais il lui arrive aussi d’être le dernier arrivé. Dans tous les cas, j’ai pas mal de questions à lui poser, surtout sur sa relation avec Kiara et qu’il m’explique comment il a fait pour en finir là. Mais aussi savoir comment ça va en général, même si je ne me fais pas trop de souci, parce qu’en vrai je sais qu’il viendrait me voir quand ça ne va pas. Tout comme moi je le ferai quand ça ne va pas fort non plus… Bien que je n’arrive pas forcément à cracher le morceau et je me dis que je ne suis pas forcément mieux que notre père.

Après avoir garé la voiture et payé le parking, j’arrive à ce fameux bar. J’ai le léger sourire aux lèvres quand je m’engouffre dans cette chaleur ambiante, dans ce bruit de conversations inaudibles. Le bar, comme toujours, est bondé et ça fait plaisir. Je retrouve mon frère assis sur le grand tabouret, devant le comptoir. Il a déjà commandé. Je me dirige vers lui et signale ma présence avec une tape amicale dans son dos. « Salut petit frère. Désolé du retard, la transition n’était pas facile. » Je regarde le barman alors que je m’installe à côté d’Emil. Je commande vite une bière avec un petit apéritif. Il me sert immédiatement et j’y plonge déjà les doigts pour manger. « Ça va été ta journée ? » lui demandais-je alors que je le jauge vite fait du regard, un réflexe de médecin dont je n’arrive pas à m’en passer…

Re: ¡ A tu salud !
    
En ligne
green tea
http://newyorkandchill.forumactif.com/t1971-emil-i-m-only-a-liehttp://newyorkandchill.forumactif.com/t2224-vote-d-emil#57529http://newyorkandchill.forumactif.com/t2225-carte-de-fidelite-d-emil-becker#57531
avatar
Date d'emménagement : 23/09/2018
Messages : 352
Factures payées : 159
Avatar : Jesse Lee Soffer
Crédits : ©tearsflight - Avatar ; ©ROSTOVARPS - Gifs signature ; ©ANAPHORE - Signature
Autres comptes : Connor Coleman (T. Kinney)
Pseudo / prénom : Elodie / L'O


MY PORTRAIT

You're tellin' me that that's alright

Infos l J’ai été fiancé un peu plus de quatorze mois, après cinq ans d’amour, la rupture a été inévitable, même sur cette histoire, tout n’est que mensonge, je tais la véritable raison de ma rupture ❖ Je suis pas un homme infidèle, j’ai juste pris cette décision de vivre un jour après l’autre et de voir où cela allait me porter ❖ Je ne suis pas très expressif, je ne montre pas mes sentiments ou encore je ne les avoue pas avec tellement de facilité, j’aurais plus tendance à le faire comprendre dans un regard ❖ Par peur, je suis capable de faire n’importe quoi, tout comme par colère, je suis capable du pire ❖ Je n’ai aucune preuve, mais j’ai la certitude que depuis plusieurs années mon père prend ma mère pour une conne. Ce n’est pas faute de lui dire, d’essayer de lui faire comprendre, mais pour le moment mes paroles sont vaines ❖ J’adore le chocolat, depuis que je suis tout petit, quand j’étais enfant, si je ne voulais pas manger, il suffisait de mettre du chocolat sous les yeux et je changeais immédiatement d’avis, avec les années, cela n’a pas changé ❖ Je n’ai jamais été capable de m’entendre avec mon père, depuis plusieurs années je lui reproche ses mensonges, ceux qu’il garde envers ma mère à qui il cache une double vie. Cette vie qu’il mène me répugne et me donne l’envie de vomir, mais je ne peux m’empêcher de suivre ses traces, le mensonge dans le fond, ça me connait ❖ Je ne suis que mensonge ❖ Je souffre de coulrophobie, pour faire bien plus simple, j’ai la peur des clown. Autant vous dire que je n’assume pas cette peur.


NOTHING'S LIKE FAMILY

Paroles de chanson pas trop longues !

Father & Mother l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim.
Brothers & Sister l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim.
Becker’s Family 2.0 l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commdo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim.


HEART FULL OF LOVE

Paroles de chanson pas trop longues !

Past l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim.
Present l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim.


FRIENDS MUST BE TRUSTED

Paroles de chanson pas trop longues !

Besties l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Friends l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Fuck you l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Age : trente-et-un ans
Date de naissance : vingt-six janvier
Nationalité / origines : américaine
Pays d'origine :
A NY depuis : vingt-neuf ans
Métier / études : Lieutenant à la NYPD, unité des renseignements
Logement : West Williamsburg, House #104
Orientation sexuelle : hétérosexuel
Statut civil : célibataire
Champ libre :
¡ A tu salud !
@Andrian Becker and Emil Becker

Je me retrouve assis sur la chaise de mon bureau, quelques minutes déjà que j’ai commencé mon service et je suis l’un des premiers présents dans les locaux du district à l’étage de l’unité des renseignements. Mes coudes sont sur le bois du bureau, avec entre mes doigts mon téléphone, avec lequel je suis en train de répondre à l’un des messages de mon grand-frère. Ca fait maintenant légèrement plus d’un mois que cette histoire est sortit dans la presse, qu’une grande partie du public d’une série télé, crois que je suis l’homme qui partage la vie de Kiara Chamberlain. Pour leurs défenses, on ne les aide pas à rétablir la vérité, avec ce petit jeu qui perdure sur Instagram, sur les photos que l’on poste, parce que du temps ensemble on en passe, mais comme deux amis, qui font croire à une grosse poignée de fan qu’ils sont ensembles. Un couple qui n’existe pas et qui a vu le jour, simplement pour venir en aide à cette actrice, c’est simplement l’idée de base qui nous a très légèrement échappé avant que l’on ne vienne reprendre le contrôle à notre façon. Jamais, je n’aurais pensé qu’Andrian se retrouve à lui aussi tomber dans le piège de cette fausse relation, principalement parce qu’il connaît la vérité, il sait ce qu’il s’est passé avec Thais, il a la véritable raison de notre rupture et lui mieux que personne sait à quel point je me refuse le moindre sentiment, la moindre relation. Avec autant de souffrance, je préfère me consacrer à prendre uniquement du plaisir, jouir des petits bonheurs des aventures ou encore des amitiés améliorés, mais sans aucun engagement, sans aucun sentiment et sans aucune relation de couple. Pourtant, mon grand frère vient de tomber dans le piège de cette histoire et rien que de l’imaginer découvrant les photos présentes sur mon Instagram, j’ai un sourire amusé qui vient se présenter sur mon visage. « Becker, tu es avec moi ? » Je peux entendre une voix parvenir à mes oreilles, me faire détourner mon regard du téléphone, pour le remonter jusqu’à mon interlocuteur. « Sergent. » Mon portable n’est plus dans ma main, mais dans un coin de mon bureau, mon service est commencé et le calme est en train doucement de faire place à la tempête, avec l’arrivée de mes collègues petit à petit. « J’ai besoin du rapport sur l’enquête Evans & Parker. » Une affaire terminée, qu’on a eu la chance de résoudre, en toute complexité après plusieurs mois à pencher dessus. « Il est dans mon tiroir. » Dis-je en accompagnant mes propos, de mes actes, en ouvrant le dit tiroir, présent à mon bureau, le premier d’une rangée de trois, pour laisser place à l’intérieur à une pile de dossier posés les uns sur les autres.

Je pointe mon regard sur l'horloge que maman est venu mettre dans le bar, le verdict est sans appel et exactement le même que celui que j’ai à ma montre, comme sur mon téléphone : Andrian est en retard. Une habitude depuis le temps, je ne peux pas lui en vouloir, je sais également me faire désirer, principalement pour les repas de famille où je sais être le dernier à venir pointer le bout de mon nez, venant toujours à reculons, par appréhension de me retrouver avec notre père, faire une fois encore face à son mépris. Aux oubliettes ce genre de souvenir, loin de moi l’idée de penser à Zachary Becker, père en perdition. Je préfère me concentrer sur bien plus important, comme la conversation que je suis en train d’avoir avec l’une des serveuses que ma mère à su embaucher. La bière à la main, je me laisse l’apporter à mes lèvres, je me laisse aller au petit plaisir d’une gorgée de cette boisson bien fraîche, qui après une journée fait le plus grand bien. « Non, attends je sais que je peux trouver ! » Des propos accompagnés de ma main de libre que j’ai remonté, comme pour la stopper avant même qu’elle ne reprenne la parole. Je me retrouve en train d’essayer de me souvenir des ingrédients qu’il peut y avoir dans un cocktail présent sur la carte : Sea Breeze. « Je l’ai ! » M'exclamais-je dans un éclair de génie. « Du citron vert ! Une rondelle de citron vert ! » Sourire aux lèvres, celui-ci n’est pas en mesure de s'effacer en voyant le visage de cette serveuse perdre de son arrogance, en croyant que je n’allais pas me souvenir d’un cocktail pourtant aux origines latines. C’est le contact d’une main dans mon dos, qui me fait tourner le regard sur le côté, qui me permet de voir mon grand-frère présent à côté de moi. « Ahhhh Andry. » Automatiquement, ma main vient se poser dans le dos de mon frère, une toute petite seconde, avant de reprendre le contact avec mon verre de bière. « Tu as de la chance, Sandy était là pour me faire attendre. » Plus de la plaisanterie qu’autre chose, quoi qu’il en soit, je serais resté assis au comptoir de ce bar en attendant l’arrivée de mon frère, bien que ce temps m’aurait semblé bien plus long. « Elle ne pouvait pas être meilleure. Tu sais que ça va faire deux mois que j’attend que tu tombes sur les photos que je poste et que tu viennes m’en parler. Deux longs mois que je garde ça pour moi. » Dis-je avec la pleine conscience que je devrais lui dire la vérité sur toute cette histoire, mais l’envie de jouer avec lui est présente, de voir combien de temps et jusqu’à où il va croire à une nouvelle histoire de couple dans ma vie. « Et toi bro, comment tu vas ? Pas trop éreinté de ta garde ? Tu as vu des infirmières sexy ? » Ils sont rares les moments où je mets les pieds dans cet hôpital, principalement dans le cadre d’une affaire, mais trop rarement pour moi sauf peut-être pour ma dernière visite et cette rencontre avec Daisy, cette infirmière qui s’est enfin décidé d’accepter de sortir avec moi le temps d’une soirée.
©️ nightgaunt


Any disclosure of a secret is the fault

of the person who entrusted it
ANAPHORE
Re: ¡ A tu salud !
    
Date d'emménagement : 02/12/2018
Messages : 214
Factures payées : 0
Avatar : Colin Donnell
Crédits : moi-même (avatar)
Age : 34 ans
Date de naissance : 21 octobre 1984
Nationalité / origines : Américaine et Argentine
Pays d'origine :
A NY depuis : 1989, bientôt depuis 30 ans
Métier / études : Médecin urgentiste
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Statut civil : secrètement amoureux d'une femme d'un autre, mais sinon il fait le célibataire insensible
Champ libre :




 

 

 
¡ A tu salud !

 
@Emil Becker & Andrian

« Sandy ? » fis-je en plissant les yeux, avec un léger sourire. Cela montre que je suis légèrement perdu. La jeune femme à ce nom venait de me faire un coucou de la main, montrant qu’elle était une serveuse. « Ah, vous êtes la nouvelle serveuse ! » réalisai-je. La jeune femme acquiesce avant de partir pour répondre aux autres commandes un peu plus loin, j’ai pu passer ma commande avant qu’elle ne s’en aille vraiment. Je la regarde s’éloigner tout en posant le coude sur le comptoir avec un léger sourire. J’écoute le commentaire d’Emil qui me répond, avant que je ne me redresse, en tiquant sur le fait que j’ai mis plus de temps que prévu pour réaliser qu’il était avec une personne. Pas n’importe qui d’ailleurs, Kiara Chamberlain. « Mouais, tu gardes ça pour toi, mais tu postes ça sur Instagram, en gros tout le monde le sait… À part moi ! Tu sais que je ne vais que sur Instagram quand j’y pense seulement. » En gros une fois toutes les 36 du mois, j’y vais quand je m’ennuie et ça, c’est un truc qui ne m’arrive quasiment jamais et souvent quand je poste sur Instagram, c’est quand je n’arrive pas forcément à dormir. J’ai ce sourire amusé qui ne me quitte plus. « Donc, toi et Kiara depuis deux mois ? » Ben merde alors, je plisse les yeux pour le regarder et analyser ses réactions avant que je ne secoue la tête. « En tout cas, tu m’étonnes. Tu as réussi à tourner la page assez rapidement. » fis-je en posant la main en dessous de mon menton. C’est vrai, quand je l’ai accueilli chez moi, six mois après sa rupture de fiançailles avec Thais, il était au plus mal d’avoir menti. Mais aussi au plus mal d’être trompé et qu’il a décidé de faire un trait sur les relations. Alors oui, ça m’étonne assez, mais après… L’Amour fait changer d’avis, alors… Voilà. J’ai l’air malin de penser comme ça alors que je n’ai pas vraiment vécu le grand amour de toute ma vie, je suis marié à la médecine pour ma part. Je soupire quand il me demande comment ça va. « J’irai mieux quand j’aurai ma bière… » Bière qui n’est pas prêtre d’arriver tout de suite…! J’ai un peu l’air d’être un alcoolique, mais en vrai, j’en ai vraiment besoin, après une telle journée. « Je n’ai pas arrêté de courir partout, c’était devenu une boucherie un moment donné, vers midi ou treize heures, il y avait eu un incendie. » Donc des brûlés et je n’ai jamais aimé les brûlés, parce que la plupart avaient des poumons gonflés, ou encore remplis de fumées qui causent des hémorragies. Des fois c’est très difficile d’arrêter que nous sommes souvent obligé de retirer un poumon entier. Pour ma part, je n’ai eu aucune perte, mais est-ce qu’ils vont s’en remettre ? Je doute fortement pour certains et ça, c’est un peu démoralisant. J’ai agi au plus vite pourtant. « Mais heureusement que les infirmières sont là… Tu devrais passer un jour afin que tu juges par toi-même. Elles valent le détour, en plus elles sont géniales !» fis-je avec un sourire taquin avant de me redresser à nouveau quand Sandy arrive avec ma bière et l’apéritif qui va avec. « Merci Sandy ! » Elle sourit et repart tranquillement, alors que je la regarde avec un léger sourire. « C’est sa première soirée ? »
   
 
Re: ¡ A tu salud !
    
En ligne
green tea
http://newyorkandchill.forumactif.com/t1971-emil-i-m-only-a-liehttp://newyorkandchill.forumactif.com/t2224-vote-d-emil#57529http://newyorkandchill.forumactif.com/t2225-carte-de-fidelite-d-emil-becker#57531
avatar
Date d'emménagement : 23/09/2018
Messages : 352
Factures payées : 159
Avatar : Jesse Lee Soffer
Crédits : ©tearsflight - Avatar ; ©ROSTOVARPS - Gifs signature ; ©ANAPHORE - Signature
Autres comptes : Connor Coleman (T. Kinney)
Pseudo / prénom : Elodie / L'O


MY PORTRAIT

You're tellin' me that that's alright

Infos l J’ai été fiancé un peu plus de quatorze mois, après cinq ans d’amour, la rupture a été inévitable, même sur cette histoire, tout n’est que mensonge, je tais la véritable raison de ma rupture ❖ Je suis pas un homme infidèle, j’ai juste pris cette décision de vivre un jour après l’autre et de voir où cela allait me porter ❖ Je ne suis pas très expressif, je ne montre pas mes sentiments ou encore je ne les avoue pas avec tellement de facilité, j’aurais plus tendance à le faire comprendre dans un regard ❖ Par peur, je suis capable de faire n’importe quoi, tout comme par colère, je suis capable du pire ❖ Je n’ai aucune preuve, mais j’ai la certitude que depuis plusieurs années mon père prend ma mère pour une conne. Ce n’est pas faute de lui dire, d’essayer de lui faire comprendre, mais pour le moment mes paroles sont vaines ❖ J’adore le chocolat, depuis que je suis tout petit, quand j’étais enfant, si je ne voulais pas manger, il suffisait de mettre du chocolat sous les yeux et je changeais immédiatement d’avis, avec les années, cela n’a pas changé ❖ Je n’ai jamais été capable de m’entendre avec mon père, depuis plusieurs années je lui reproche ses mensonges, ceux qu’il garde envers ma mère à qui il cache une double vie. Cette vie qu’il mène me répugne et me donne l’envie de vomir, mais je ne peux m’empêcher de suivre ses traces, le mensonge dans le fond, ça me connait ❖ Je ne suis que mensonge ❖ Je souffre de coulrophobie, pour faire bien plus simple, j’ai la peur des clown. Autant vous dire que je n’assume pas cette peur.


NOTHING'S LIKE FAMILY

Paroles de chanson pas trop longues !

Father & Mother l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim.
Brothers & Sister l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim.
Becker’s Family 2.0 l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commdo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim.


HEART FULL OF LOVE

Paroles de chanson pas trop longues !

Past l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim.
Present l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium. Integer tincidunt. Cras dapibus. Vivamus elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae, eleifend ac, enim.


FRIENDS MUST BE TRUSTED

Paroles de chanson pas trop longues !

Besties l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Friends l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Fuck you l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Age : trente-et-un ans
Date de naissance : vingt-six janvier
Nationalité / origines : américaine
Pays d'origine :
A NY depuis : vingt-neuf ans
Métier / études : Lieutenant à la NYPD, unité des renseignements
Logement : West Williamsburg, House #104
Orientation sexuelle : hétérosexuel
Statut civil : célibataire
Champ libre :
¡ A tu salud !
@Andrian Becker and Emil Becker

Amusé, je le suis c’est un fait, ce soir j’ai décidé de jouer de mon grand frère, de cette histoire surprenante et complètement irréaliste qui a été mise en place sur Instagram à cause d’une aide que j’ai voulu apporter. Ma bière à la main, je laisse mon sourire rayonner sur mon visage, en même temps que je m’offre le plaisir de boire une gorgée, de sentir la fraîcheur du liquide, comme la présence des bulles contre ma langue, quelle douce sensation. Je n’ai rien d’un homme qui sait se confier, qui sait raconter ce qu’il se passe dans sa vie, il y a beaucoup de détails de mon histoire que je suis le seul à connaître, dont je ne parlerais très certainement jamais. Avec Andrian, on est proche, on a très peu d’écart tous les deux, il est celui à qui je me suis le plus confié dans ma vie, il est celui vers qui je me suis tourné après mon histoire avec Thais, certes six mois après, mais je lui ai parlé. Il est comme moi, nous ne sommes pas frères pour rien, on a ce trait de caractère en commun et quoi qu’il se passe, après toutes ces années, nous ne sommes pas prêt de changer. Je me laisse sourire, mieux encore, je me retrouve en train de rire de la réponse qu’il vient de me donner, de son addiction à Instagram, lui qui poste aussi souvent une photo que l’on fête Noël dans l’année. « C’est l’effet de surprise ça ! » Je joue de lui, je m’amuse de lui et je n’ai pas envie de m’arrêter, j’ai envie de voir jusqu’où il va pouvoir croire cette histoire, s’il va réellement penser que moi, Emil Becker, je me suis mis en couple avec cette actrice qu’est Kiara Chamberlain. « Et ouai, deux mois, ça passe à une vitesse. » Je ne relève pas, je préfère ne pas le faire, quand il évoque cette rupture, celle avec mon ex fiancée.

Une nouvelle gorgée avalée, pendant que j’entend mon frère parler de cette bière qu’il attend, celle qui ne va pas tarder à lui être apporté par Sandy. Je me laisse aller à mon petite plaisir, celui de jouer d’Andrian, de lui laisser croire que je suis en couple avec Kiara, mais également de mes petites faiblesses : les femmes. En quelque sorte, l’indice caché pour lui permettre de comprendre la supercherie mise en place avec l’actrice pour faire croire à notre couple. « Voilà, ça c’est bien ! Tu as bien raison, oublies ta boucherie et penses aux infirmières, c’est quand même bien plus agréable. » Jamais je ne pourrais dire le contraire, je suis bien trop faible face aux charmes féminines pour prétendre le contraire. « Tu sais à quel point j’aime les femmes, mais ne me tente pas trop Andry, j’ai décidé de me tenir sage .. » Que ce mot ne colle pas avec moi, pas en ce qui concerne mon attirance pour les femmes. « Puis je suis déjà venu à l’hôpital. Tu crois que je n’ai jamais pensé à te rendre visite pour en apprécier le détour ? » C’est un peu comme un aveux de ma part, celui que l’on peut reconnaître quand on ne le réalise plus, que l’on a plus rien à se reprocher. Ma main de libre, je l’approche à mon visage, laissant mon index frotter contre le coin de ma bouche, pour mon regard qui navigue entre Andrian et Sandy qui est venu lui apporter sa bière. « Sa première soirée ? Depuis combien de temps tu n’as pas mis les pieds ici toi ? » Une fois encore, je laisse un sourire se montrer sur mon visage, comme se faire entendre dans le son de ma voix. « Aussi souvent que tu vas sur Insta ? .. Sandy est ici depuis presque quinze jours. » Du moins, c’est ce que je pense, le temps passe parfois beaucoup trop vite, peut-être est-elle ici depuis une semaine de plus, je ne peux pas exactement le dire. Au moins, cette occasion me permet de jouer de mon frère une nouvelle fois, ce petit jeu que je n’ai pas fini d’avoir ce soir. « Trève de plaisanterie. » Effet immédiat, mon sourire disparait de mon visage, le sérieux reprend sa place. « J’en ai parlé à personne, c’est vrai qu’il y a ces photos sur Instagram, mais tu me connais. Puis toute cette histoire, Kiara et moi .. Je ne m’y attendais pas, c’était tellement .. Imprévu. » Soudain, même. Après un dernier regard en direction de mon frère, je viens le détourner sur ma bière, celle qui est entouré de mes mains, celle que je suis en train d’apporter à mes lèvres et m’offrir le luxe de boire une gorgée, dieu que j’aime déjà cette soirée.
©️ nightgaunt


Any disclosure of a secret is the fault

of the person who entrusted it
ANAPHORE
Re: ¡ A tu salud !
    
Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum