Flèche hautFlèche bas nice to meet you.. anyway (connor)

nice to meet you.. anyway (connor)
    
Date d'emménagement : 03/12/2018
Messages : 93
Factures payées : 185
Avatar : sophia bush.
Crédits : avengedinchains.
Autres comptes : aucun.
Pseudo / prénom : wildheartx
Age : trente-cinq ans.
Date de naissance : seize avril 1983.
Nationalité / origines : américaine avec origines italienne.
Pays d'origine :
A NY depuis : presque toujours.
Métier / études : lieutenant dans l’unité spéciale pour les victimes.
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Statut civil : célibataire
Champ libre :

EVERYTHING IS FALLING APART
I don't wanna talk about your feelings.
I don't wanna listen as you feel 'em.


connor + scout + iain
andrian + victoria + emil


♛ nice to meet you.. anyway
@connor coleman & camila finazzi

▼▲▼
Une sonnerie stridente retenti dans ma chambre. J'ouvre tranquillement les yeux et je cherche mon téléphone portable qui me sert de réveil-matin sur la petite table près de mon lit. Je me rends compte après une minute à tapoter dans le vide sur la petite table qu'il est sur mon bureau près de l'ordinateur et que je dois me lever pour aller le chercher. Encore une de mes tactiques pour me réveiller le matin au lieu d'appuyer constamment sur snooze et prendre une éternité à me lever. Je prends mon téléphone et sors aussitôt de ma chambre pour aller manger mon petit-déjeuner avant de me préparer pour aller au boulot. J'ai toujours de la difficulté à manger si tôt le matin, mais bon, j'entends ma mère me dire que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Je souris bêtement à cette pensée. Comme à chaque fois que je pense à mes parents. Un petit yogourt aux fraises plus tard, je m'habille rapidement en regardant l'heure, j'attrape une veste et mes clés au passage puis je me rends au boulot dans ma petite voiture bleue. À peine une vingtaine de minutes plus tard, je me stationne près du bureau et je passe prendre des cafés pour mes collègues et moi avant de finalement entrer dans le bâtiment. Je salue mon patron qui est au téléphone, dépose un café sur son bureau et souris en sortant pour ensuite me rendre au mien. Je m'installe et me lance sur le rapport que je n'ai pas eu le temps d'écrire hier avant de quitter pour aller sur le terrain d'un incident.

À l'ordinateur, bien concentrée, je me laisse un peu distraire à aller regarder une nouvelle fois l'endroit où se trouve le petit Duncan. Je sais que je n'aurai pas dû faire appel à un de mes collègues pour des informations personnelles qui ne concerne aucune enquête, mais je devais savoir où se trouvait ce petit garçon. Je n'ai cependant toujours pas eu le courage d'aller cogner à la porte du mari d'Hannah, un certain Connor, pour aller lui dire que je ne veux pas que ce soit lui qui garde Duncan. Il faudra bien que je décide de me bouger un jour, le petit est pratiquement la seule famille qui me reste et je sais que mon frère ne pourra jamais s'en occuper seul. Je ne veux pas qu'il obtienne cette responsabilité d'ailleurs. En train de regarder le profil instagram de Connor, je me laisse attendrir par une photo d'Hannah. « Finazzi, t'es sur la lune ou quoi?? » Je sors de mes pensées et regarde mon collègue en lui faisant une grimace. J'avoue que j'étais bien concentrée sur mon ordinateur. Je ferme la fenêtre d'instagram et souris. « Non ça va. » Dis-je en souriant bêtement, l'air de rien. « Bouge-toi, il y a eu un incendie dans le sud et ils ont retrouvé une petite fille enfermée dans une cave. » Je me lève rapidement en entendant ses paroles, puis prends ma veste en direction du lieu de l'incendie.

En posant mes pieds hors de notre votre voiture de patrouille, je m'avance vers le bâtiment et cherche à parler à quelqu'un pour en savoir plus sur la situation. Il n'y a pas d'ambulance donc j'imagine que la petite fille a été emmenée à l'hôpital. Je m'avance vers un pompier qui semble ranger son équipement. « Excusez-moi, je suis lieutenant Finazzi de l'unité spéciale pour les victimes, savez-vous où se trouve la personne qui a retrouvé la jeune fille dans la cave? » Je regarde une nouvelle fois autour de moi et me dit que la jeune fille est chanceuse de ne pas avoir succombé aux dégâts de l'incendie puisque le bâtiment est en piètre état. Il s'agissait probablement d'un incendie grave, c'est presque perte totale. « Mon lieutenant se trouve là-bas si vous voulez lui parler, il était dans la cave avec la jeune fille. C'est le grand brun. » Je remercie le jeune homme et dit à mon collègue qu'il peut aller rejoindre le reste de l'équipe à l'hôpital et que j'irai les rejoindre après. Je m'avance vers l'homme qu'on m'a pointer tout à l'heure, il est dos à moi. Je lui tapotte légèrement sur l'épaule pour lui faire comprendre qu'il y a quelqu'un derrière lui tout en disant « Hum, désolé de vous déranger, Camila Finazzi, lieutenant à la NYPD, je suis responsable de ce cas... » Je n'ai pas le temps d'en dire plus qu'il se retourne et que je le reconnais. Merde, c'est Connor, le mari d'Hannah et père adoptif de Duncan. Je reste silencieuse, un peu perdu face à cette situation. Il est encore plus séduisant en personne. « Euh... je... j'aimerais en savoir un peu plus sur la jeune fille retrouvée... » Je le fixe. Il doit bien se demander pourquoi je suis déstabilisée par lui. J'essaie de rester concentrée sur ma première mission; la jeune fille.

   
CODAGE PAR AMATIS

   



There are moments in our lives when we find ourselves at a crossroad, afraid, confused, without a roadmap. The choices we make in those moments can define the rest of our days. Of course when faced with the unknown, most of us prefer to turn around and go back.
Re: nice to meet you.. anyway (connor)
    
Date d'emménagement : 23/10/2018
Messages : 130
Factures payées : 36
Avatar : Taylor Kinney
Crédits : L'O
Autres comptes : Emil Becker (Jesse Lee Soffer)
Pseudo / prénom : L'O


MY PORTRAIT

I can't do this all on my own

Infos l Je porte toujours mon alliance ❖ Je porte un collier catholique, je ne suis pas croyant, seulement quand plus rien ne va ❖ Père adoptif de Duncan, fils de ma défunte femme ❖ Depuis avril dernier, je me bats contre mes démons, je lutte pour ne pas sombrer dans l’alcool, tenir pour ce petit garçon ❖ Il n’y a pas une journée où je ne revis pas les souvenirs de cette journée, de ma femme perdent la vie sous mes yeux ❖ Emotif dans l’âme, je préfère m’éclipser avant de laisser mes larmes se montrer, tel un mauvais défaut, vu par une fierté masculine trop présente ❖ Pompier depuis ma naissance, c’est ce que je me plais à dire. Lieutenant de la brigade des secours, je ne m’attend pas à une évolution, j’aime mon poste, j’aime ce que je fais


NOTHING'S LIKE FAMILY

I was once like you are now

Brothers l Le premier de mes frères est Jared, seulement deux années d’écart tous les deux. Grâce à lui j’en ai évité bien des confrontations avec notre père. Reed est le petit dernier de la famille, celui que tout le monde à toujours voulu protéger, celui que l’on continue de protéger. Il n’est plus un enfant, il a compris avec le temps, le départ de notre mère, tout ce qui en a suivit. J’ai une énorme complicité avec mes deux frères, pour rien au monde je ne les abandonnerai.
Son l Jamais je n’ai eu la chance de pouvoir devenir père. Duncan est mon fils adoptif, l’enfant de ma défunte femme, aujourd’hui nous sommes tous les deux. Je suis prêt à tout pour ce petit, 10 ans seulement, c’est beaucoup trop jeune pour perdre sa mère.


HEART FULL OF LOVE

I will love you the best I can

Past l Elle a été mon premier amour, on a presque tous vécu ensemble, de la joie, comme de la solidarité. Ensemble rien ne pouvait m’éloigner d’Isobel, on était fort à deux. Il a suffit de cet accident, de ce coma pour changer l’histoire, pour nous séparer et nou éloigner. Parfois je me surprend à me demander ce qu’est sa vie aujourd’hui.
Present l Je ne peux que parler d’elle au passé, mais elle reste mon présent. Hannah est ma femme, celle que j’ai perdu en avril dernier, une intervention aura eu raison de sa vie, de sa joie de vivre et de notre bonheur. Il est difficile de faire le deuil, il faut accepter cette vie de famille qui vole en éclat, mettre de côté ma souffrance pour soutenir son fils, pour l’aider dans cette épreuve.


FRIENDS MUST BE TRUSTED

I'll be there for you, like I've been there before

Besties l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Friends l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Fuck you l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Age : 37 ans
Date de naissance : 30 mars
Nationalité / origines : australienne et américaine
Pays d'origine :
A NY depuis : sa naissance
Métier / études : lieutenant pompier de la brigade des secours 3
Logement : 373 S 4TH Street, East Williamsburg, App #094
Orientation sexuelle : hétérosexuel
Statut civil : veuf et père d'un garçon de 10 ans
Nice to meet you.. anyway
@Camila Finazzi and Connor Coleman

« C’est les pompiers, signalez vous ! » C’est ce que je suis en train de crier à l’intérieur de ce masque à oxygène qui couvre mon visage, alors que mon regard se dépose tout autour de moi, à la recherche de la moindre visibilité aux travers des flammes qui nous entours, comme de cette fumée devenant de plus en plus imposante. Légèrement penché en avant, je laisse mes mains s’aventurer sur tous les meubles que je crois ee sur mon chemin, en dessous, m'assurant qu’aucune présence ne s’y trouve. « Première étage terminé chef, il n’y a plus personne. » C’est l’information que j’entend de la part de l’équipe de l’échelle, qui se retrouve un étage au dessus de nous, pour une reconnaissance de cette maison qui est en train de prendre son âme sous la violence de l’incendie qui la ravage. « C’est les pompiers, signalez-vous ! » Une fois encore, je laisse ma voix se faire entendre du mieux que je le peux, ignorant la conversation qu’il peut y avoir dans la radio, je suis au courant de l’évolution, je n’ai aucune réponse à donner. Une porte est devant moi, ma main est dessus, ce n’est pas pour rien que j’ai essayé de me faire entendre. Aucune réponse, rien ne me revient en retour, c’est pour cette raison que je me retrouve dos, dans son encadrement, laissant ma jambre prendre un élan, avant de venir l’enfoncer en donnant un énorme coup en arrière. « Chef. Je viens de trouver une porte qui mène au sous-sol, on y descend. » « Faites vite, il ne faut pas trainer, vous n’avez plus beaucoup de temps. » Cette phrase, je suis incapable de dire combien de fois j’ai pu l’entendre dans ma vie durant une intervention. Se retrouver au milieu des flammes, c’est toujours un contre la montre que l’on fait, avec l’interdiction de dépasser la seconde de trop, celle qui peut être fatal, celle qui l’a été à bien trop de personne. Marche après marche, je m’enfonce dans ce sous-sol, à la grande ressemblent d’une cave, ne laissant rien présager de bon arriver, encore moin en voyant cette fumée épaisse bien plus imposante qu’ailleurs. « Il y a quelqu’un ! » Dis-je dans un pas rapide pour m’approcher de la victime que je viens de voir, mon halligan au sol, tombant dans un bruit propre à ce métal lors d’une chute, je m’accroupis auprès de ce qui est une jeune femme, posant ma main sur elle. « Vous m’entendez ? Mademoiselle, est-ce que vous m’entendez ? » En retour, je fais face à aucune réaction, simplement une voix. « Lieutenant. » C’est celle de l’un de mes hommes, mon regard se tourne dans un premier temps vers lui, pour ensuite suivre la direction qu’il est en train de m’indiquer, celle de ses pieds, liés entre eux avec une corde épaisse. C’est la raison qui me pousse à venir retourner cette femme. « C’est quoi ce bordel .. » Il n’y a aucune question dans ce que je viens de dire, simplement une pensée que je n’ai pas le temps de filtrer, pas alors que c’est le visage d’une petite fille que j’ai sous les yeux, avec ses mains attachées entre elles, avec une corde similaire à celle que j’ai vu précédemment.

Appelé pour intervenir sur un incendie, celui-ci est en train de prendre une toute autre tournure, les flammes sont entres les mains de l’engin pompe, de ces pompiers chargés d’éteindre le feu, de maîtriser les flammes. Une bouteille d’eau à la main, je laisse mon regard en direction de cette maison, qui laisse évacuer une fumée beaucoup trop imposante. Le temps d’un instant, je me laisse aller à fermer les yeux, une courte seconde, celle qui me fait détourner le regard de la scène que j’ai devant moi, hochant mon visage, pour me ramener à la réalité, arrêter de revoir cette petite fille attachées et inconsciente dans ce sous-sol. Debout au milieu de cette scène de chaos, je laisse l’eau de la bouteille entrer en contact avec mes cheveux, continuer son chemin sur mon visage et cet équipement de pompier que je porte sur mon dos. Après une tel chaleur à l’intérieur, le froid de l’extérieur ne suffit guère à lui tout seul, si la condensation laisse s’échapper une légère fumée quand je parle ou quand je respire, mon ressenti est comme si je me sentais dans un four. Je viens définitivement vider la bouteille en prenant la dernière gorgée en bouche, un luxe que je ne m’offre pas de boire, puisque immédiatement je recrache cette eau, avec l’envie et l’idée de retirer ce goût de brûlé que j’ai autant en bouche que la même odeur dans le nez. « Hum .. » Un contact contre mon épaule et venu me laisser me tourner, faire demi-tour sur moi-même, me laissant face à une femme, de la police, il suffit de voir l’insigne qu’elle porte sur elle. Une confirmation qu’elle me donne immédiatement avant de s’arrêter, de ne pas aller au bout de ses propos, me laissant plisser des yeux, me retrouvant dans une incompréhension. « Lieutenant Coleman, j’étais à l’intérieur quand on a retrouvé cette gamine. » Agir comme si de rien était, c’est la solution que j’ai prise, même si mon visage garde cette trace, celle de mon interrogation. L’une de mes mains s’aventure dans mes cheveux, encore mouillé après la rencontre avec l’eau il y a une ou deux minutes à peine. « Je dirais qu’elle a entre 12 et 15 ans, tout au plus. Elle était au sous-sol, quand on l’a retrouvé elle était inconsciente. Ses mains et ses pieds étaient attachés, même avec toute la meilleure volonté du monde, elle n'aurait jamais pu sortir de ses propres moyens. » Garder mon rôle de lieutenant jusqu’au bout, c’est ce que j’essai de faire, mais le regard qu’elle porte à mon égard est étrange, perturbant je dirais même. Je ne comprend pas pourquoi. Est-ce qu’on se connaît ? C’est une pensée que j’ai, qui ne dure pas, un membre de la police aux origines italiennes à première vue, à l’écoute de son nom, je n’en ai aucun souvenir. « Lieutenant Finazzi ? » Dis-je dans une fausse question, puisque j’ai bien retenu le nom qu’elle m’a donné. « Vous êtes de quelle unité, déjà ? » J’ai l’envie de savoir, à chaque appel à l’aide lancé à la police, on se retrouve avec une unité différente, celle-ci varie à chaque fois en fonction du cas.
©️ nightgaunt


I can't do this all on my own

No, I know, I'm no Superman
ANAPHORE
Re: nice to meet you.. anyway (connor)
    
Date d'emménagement : 03/12/2018
Messages : 93
Factures payées : 185
Avatar : sophia bush.
Crédits : avengedinchains.
Autres comptes : aucun.
Pseudo / prénom : wildheartx
Age : trente-cinq ans.
Date de naissance : seize avril 1983.
Nationalité / origines : américaine avec origines italienne.
Pays d'origine :
A NY depuis : presque toujours.
Métier / études : lieutenant dans l’unité spéciale pour les victimes.
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Statut civil : célibataire
Champ libre :

EVERYTHING IS FALLING APART
I don't wanna talk about your feelings.
I don't wanna listen as you feel 'em.


connor + scout + iain
andrian + victoria + emil


♛ nice to meet you.. anyway
@connor coleman & camila finazzi

▼▲▼
Lorsque mon collègue m'a mentionné l'incendie qui venait tout juste de se produire, il a vaguement parlé de la petite fille. Tout ce que je sais, c'est que le cas devait être traité par notre unité. Ils ont apparemment retrouvés la jeune fille dans la cave de ce bâtiment et elle était seule. Je dois absolument en savoir plus sur tout cet incident pour pouvoir poursuivre l'enquête et bien évidemment, de pouvoir sortir cette jeune fille de cette horrible situation. Elle reste ma priorité. Chaque fois que je viens sur une scène d'incendie, surtout majeur, je me demande à chaque fois comment ces personnes font un métier si honorable que celui d'être pompier. Ce métier, comme celui de policier, est avant tout pour aider les gens et bien souvent, la vie des autres passent avant la nôtre. Je les trouve absolument incroyable de braver les flammes pour aller sauver des gens qu'ils ne connaissent pas. Bref, je me retrouve devant le pompier, plus précisément le lieutenant de cette équipe et je suis déstabilisée. Premièrement, parce que, je ne vais pas mentir, il est séduisant et deuxièmement, parce qu'il s'agît de Connor Coleman; le mari d'Hannah Bradford, l'ex copine de mon frère, mais aussi la maman du petit Duncan que je souhaite rencontrer depuis déjà près de six ans. J'ai espionné les réseaux sociaux de Connor quelques fois et je ne pensais jamais que ma première rencontre avec lui allait être aujourd'hui à parler d'un cas qui a un lien conséquent avec mon boulot suite à un incendie. Je le regarde, tentant de rattraper le petit manque de professionnalisme que j'ai eu à peine quelques secondes plus tôt puis l'écoute attentivement alors qu'il me parle de la jeune fille qu'il a lui-même retrouvé dans la cave. Sans le vouloir, je fais mon petit froncement de sourcils habituel lorsque j'écoute attentivement quelqu'un. C'est ma meilleure amie qui m'a fait cette remarque l'autre jour et j'avoue ne pas pouvoir changer mes expressions faciales faites à mon insu malheureusement. « Je vois.. et elle était dans quel état lorsque vous l'avez aidé à sortir? Elle semblait avoir peur? Elle a dit quelque chose? » Chaque fois que je commence un nouveau cas, je reste toujours aussi surprise et dégoûtée de voir ce que les gens font à des enfants, des femmes et des hommes. Il y a des êtres humains qui sont magnifiques alors que d'autres sont tout simplement horribles.

Ne pouvant pas regarder autre chose que ses yeux, je ne le lâche pas du regard puis reste dans l'incompréhension lorsqu'il mentionne mon nom de famille une nouvelle fois. As-t-il fait le lien entre mon frère et moi? J'espère de tout mon coeur que ce n'est pas cela puisqu'il ne doit pas porter Philip dans son coeur après ce qu'il a fait subir à Hannah. Je ne comprends d'ailleurs toujours pas pourquoi il a agît ainsi avec sa petite amie. Je sais très bien que mon frère a toujours eu d'énormes problèmes de comportement et c'est sans doute pour une de ses nombreuses raisons qu'il n'a jamais été le plus populaire des son groupe d'amis ni avec les femmes justement. J'étais bien loin de penser qu'il s'en prendrait à une femme qui l'aime en retour. Évidemment, il n'a jamais voulu consulter pour ses problèmes d'agressivité puisqu'il a l'impression que je l'analyse tout le temps à cause de mon métier. Tout ce que je veux c'est son bien, et ce, même si je tente de ne pas lui parler trop souvent, il fini toujours par se fâcher contre moi et je raccroche. Notre famille n'est plus la même depuis le décès de mes parents. C'est pour cela que je suis contente d'avoir Scout, Iain et Emil dans ma vie. Je sais que ce sont des personnes sur qui je vais toujours pouvoir compter. Ce sont eux ma famille maintenant. Je me laisse un peu sortir de mes pensées lorsque Connor me demande dans quelle unité je suis. Je ne sais pas s'il a l'impression qu'il me connait ou quoique ce soit, mais je suis persuadée que les seules fois que je l'ai vu, c'est à travers mon écran lorsque je regardais avec tristesse les photos d'Hannah et lui sur instagram. « Je fais partie de la 90, situé dans l'est de Williamsburgh. » Dis-je accompagné d'un petit sourire en coin. Je dois continuer à faire comme si je n'ai aucune idée de qui il est. Ce n'est pas si facile puisque j'ai l'impression que, comme à mon habitude mon expression faciale laisse transparaître toutes mes émotions. J'ai constamment l'impression de me trahir moi-même en laissant mon visage parler pour moi. J'ai envie de lui dire une tonne de choses, mais je ne peux pas faire ça maintenant, pas pendant que je suis en train de faire mon travail. « Hmm.. sinon, vous avez-vu quelqu'un dans le bâtiment qui pourrait correspondre à ses parents? » Bien joué Cami, le changement de sujet, c'est toujours la meilleure solution.. ou presque.

 
CODAGE PAR AMATIS

 



There are moments in our lives when we find ourselves at a crossroad, afraid, confused, without a roadmap. The choices we make in those moments can define the rest of our days. Of course when faced with the unknown, most of us prefer to turn around and go back.
Re: nice to meet you.. anyway (connor)
    
Date d'emménagement : 23/10/2018
Messages : 130
Factures payées : 36
Avatar : Taylor Kinney
Crédits : L'O
Autres comptes : Emil Becker (Jesse Lee Soffer)
Pseudo / prénom : L'O


MY PORTRAIT

I can't do this all on my own

Infos l Je porte toujours mon alliance ❖ Je porte un collier catholique, je ne suis pas croyant, seulement quand plus rien ne va ❖ Père adoptif de Duncan, fils de ma défunte femme ❖ Depuis avril dernier, je me bats contre mes démons, je lutte pour ne pas sombrer dans l’alcool, tenir pour ce petit garçon ❖ Il n’y a pas une journée où je ne revis pas les souvenirs de cette journée, de ma femme perdent la vie sous mes yeux ❖ Emotif dans l’âme, je préfère m’éclipser avant de laisser mes larmes se montrer, tel un mauvais défaut, vu par une fierté masculine trop présente ❖ Pompier depuis ma naissance, c’est ce que je me plais à dire. Lieutenant de la brigade des secours, je ne m’attend pas à une évolution, j’aime mon poste, j’aime ce que je fais


NOTHING'S LIKE FAMILY

I was once like you are now

Brothers l Le premier de mes frères est Jared, seulement deux années d’écart tous les deux. Grâce à lui j’en ai évité bien des confrontations avec notre père. Reed est le petit dernier de la famille, celui que tout le monde à toujours voulu protéger, celui que l’on continue de protéger. Il n’est plus un enfant, il a compris avec le temps, le départ de notre mère, tout ce qui en a suivit. J’ai une énorme complicité avec mes deux frères, pour rien au monde je ne les abandonnerai.
Son l Jamais je n’ai eu la chance de pouvoir devenir père. Duncan est mon fils adoptif, l’enfant de ma défunte femme, aujourd’hui nous sommes tous les deux. Je suis prêt à tout pour ce petit, 10 ans seulement, c’est beaucoup trop jeune pour perdre sa mère.


HEART FULL OF LOVE

I will love you the best I can

Past l Elle a été mon premier amour, on a presque tous vécu ensemble, de la joie, comme de la solidarité. Ensemble rien ne pouvait m’éloigner d’Isobel, on était fort à deux. Il a suffit de cet accident, de ce coma pour changer l’histoire, pour nous séparer et nou éloigner. Parfois je me surprend à me demander ce qu’est sa vie aujourd’hui.
Present l Je ne peux que parler d’elle au passé, mais elle reste mon présent. Hannah est ma femme, celle que j’ai perdu en avril dernier, une intervention aura eu raison de sa vie, de sa joie de vivre et de notre bonheur. Il est difficile de faire le deuil, il faut accepter cette vie de famille qui vole en éclat, mettre de côté ma souffrance pour soutenir son fils, pour l’aider dans cette épreuve.


FRIENDS MUST BE TRUSTED

I'll be there for you, like I've been there before

Besties l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Friends l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Fuck you l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Age : 37 ans
Date de naissance : 30 mars
Nationalité / origines : australienne et américaine
Pays d'origine :
A NY depuis : sa naissance
Métier / études : lieutenant pompier de la brigade des secours 3
Logement : 373 S 4TH Street, East Williamsburg, App #094
Orientation sexuelle : hétérosexuel
Statut civil : veuf et père d'un garçon de 10 ans
Nice to meet you.. anyway
@Camila Finazzi and Connor Coleman

Peu importe la longueur de mes cheveux, je laisse mes doigts passer dedans, les sentir s’humidifier grâce à cette eau que je suis venu me verser dessus peu avant l’arrivée de cette policière. Peu importe ce que je fais, les mouvements de ma main dans mes cheveux, je suis loin de penser à l’idée de savoir comment je viens de me coiffer, loin de moi sont ce genre de pensée, mais surtout, une fois encore, ce n’est pas avec la longueur qu’ils ont que j’ai beaucoup de soucis à me faire. Je suis pompier depuis longtemps, j’aime à dire que je suis pompier depuis ma naissance, braver les flammes et risquer ma vie au quotidien pour des inconnus, c’est ce que j’aime, ce qui me plaît, ce qui me fait vivre. Aujourd’hui, les choses sont différentes, ce n’est malheureusement pas la première fois que ça arrive, c’est les aléas de ce métier, mais aujourd’hui on a besoin de l’aide de la police pour quelque chose que l’on aimerait jamais voir, à aucun moment. « Elle était inconsciente quand on l’a sortit. L’ambulance a fait un très bon boulot avec elle. Je peux vous dire qu’en l’amenant à l’hôpital de South Williamsburg, ses signes vitaux étaient bons, ses constantes étaient stables, mais elle a inhalé beaucoup de fumée. » Ce sont toutes les informations que j’ai à ma disposition afin de répondre à la question de la policière en charge de cette enquête où je vais devoir me tenir prêt à répondre à toutes ses questions, étant le lieutenant présent sur les lieux, lorsqu’elle a été retrouver. Je sais que je ne dois pas me laisser aller par ma curiosité, l’envie de savoir dans quel service elle est, mais je ne peux pas résister. L’effet est immédiat. Pourquoi elle semble si mal à l’aise ? Je ne peux pas m’expliquer, je ne peux pas dire pourquoi j’ai cette impression, mais ma présence devant elle, ça ne la met pas pleinement en confiance. « 90ieme district ? Je n’ai jamais eu l’occasion de travailler avec. » Dis-je dans une réalité qui me surprend, plus de dix ans de carrière comme soldat du feu, ce n’est pas la première fois que je collabore avec la police, jamais avec le district de l’East Williamsburg. Puis, il y a ses réactions, elle se veut sur d’elle, mais quelque chose dans son regard la trahi. Est-ce qu’elle a peur de moi ? Et pourquoi ?. Un casse-tête que je ne suis incapable de résoudre, laissant le lieutenant reprendre la parole, changer de sujet et revenir sur la raison de sa présence ici. Sa voix me sort de mon incompréhension, de toutes ces interrogations que je me pose face à ses agissements. « Hum .. » Une courte seconde, celle qu’il me faut pour secouer légèrement mon visage, reprendre mes esprits, me reconnecter à la réalité. « Non, il n’y avait personne. L'incendie est maîtrisé, on attend que l’engin pompe l’éteigne complètement pour retourner à l’intérieur.   » Pour deux bonnes raisons, être sûr de n’avoir oublié personne lors de notre reconnaissance, mais également pour commencer à avoir un premier avis sur les raisons de l’incendie, d’avoir une première impression : Volontaire ou accidentelle. « La seule chose que je peux vous dire lieutenant .. Finazzi. » C’est la seconde fois que je prononce ce nom et il me semble bizarre, comme une étrange impression de l’avoir déjà entendu avant. « Le voisinage n’a jamais croisé cette gamine, ils ont seulement parlé d’un homme d’une cinquantaine d’année, assez discret. D’après sa voisine, celle qui est la maison juste à côté, il est partit ce matin et il n’est pas revenu de la journée. » Ce sont ni plus, ni moins les informations que j’ai en ma possession, que je suis en train de donner au lieutenant, essayant d’éloigner toutes mes interrogations, de me concentrer sur la situation présente, sur cette intervention et l’enquête qui en a vu le jour.
©️ nightgaunt


I can't do this all on my own

No, I know, I'm no Superman
ANAPHORE
Re: nice to meet you.. anyway (connor)
    
Date d'emménagement : 03/12/2018
Messages : 93
Factures payées : 185
Avatar : sophia bush.
Crédits : avengedinchains.
Autres comptes : aucun.
Pseudo / prénom : wildheartx
Age : trente-cinq ans.
Date de naissance : seize avril 1983.
Nationalité / origines : américaine avec origines italienne.
Pays d'origine :
A NY depuis : presque toujours.
Métier / études : lieutenant dans l’unité spéciale pour les victimes.
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Statut civil : célibataire
Champ libre :

EVERYTHING IS FALLING APART
I don't wanna talk about your feelings.
I don't wanna listen as you feel 'em.


connor + scout + iain
andrian + victoria + emil


♛ nice to meet you.. anyway
@connor coleman & camila finazzi

▼▲▼
C'est hallucinant à quel point la chaleur qui provient du building est intense. Le feu est éteint depuis un moment déjà et pourtant, j'ai encore l'impression qu'il y a encore des flammes. C'est donc normal de voir les cheveux de Connor soient mouillés puisque juste être à ses côtés, je ressens la chaleur qui se dégage de son corps. Lorsque j'étais encore en voiture de patrouille, j'étais portée à venir souvent sur les incendies et c'est encore le cas maintenant. J'ai quelques fois rencontré Iain, mon meilleur ami, mais comme ce n'est pas toujours le même lieutenant en charge, je n'avais jamais croisé Connor depuis que je me suis à Williamsburgh. Bref, j'avoue être un peu déconcentrée par toute cette histoire. Je cherche à m'occuper uniquement de la petite fille puisque c'est pour cette raison que je suis sur ce lieu. Je dois comprendre ce qui lui est arrivé et donc, m'éloigner du fait que Connor Coleman est devant moi et que je cherche à lui enlever la garde de mon neveu Duncan est bien le dernier de mes soucis présentement. Je cherche à fuir son regard, mais je sais pertinemment que bientôt, il comprendra que je cherche à ne pas le regarder dans les yeux et s'il est comme moi, ça le dérangera forcément. Je déteste ne pas avoir toute l'attention d'une personne lorsque je m'adresse à elle et je sais que je ne suis pas la seule ainsi. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus agréable de discuter avec quelqu'un qui a le regard fuyant et je me déteste un peu de lui faire subir ce que je déteste. « Bien, j'ai une équipe qui est à l'hôpital en ce moment, mais je tenais absolument à venir clarifier toute cette histoire avec la personne qui l'a retrouvé.. » Je parviens à sourire malgré toutes les pensées qui se bousculent dans ma tête et je me félicite intérieurement d'avoir l'air un peu moins coincée. La dernière chose que je souhaite est bien qu'il pense que j'ai peur de lui ou quoique ce soit.

Il est vrai que l'unité spéciale est bien moins souvent porté à collaborer avec les pompiers, mais cela nous arrive tout de même à quelques reprises, surtout dans des cas comme celui-là. Je sais comment faire mon boulot, c'est moi qui me suis proposé pour venir sur le terrain afin de pouvoir poser les bonnes questions aux personnes concernées. Je sais qu'étant la responsable de ce cas, j'aurai peut-être mieux fait de me présenter à l'hôpital, mais je sais que la partie de l'équipe qui est là-bas fait un excellent travail également. « Il est vrai que l'unité spéciale pour les victimes n'est pas souvent appelé sur les lieux d'un incendie, mais ça nous arrive tout de même parfois.. » Personnellement, je suis une habituée de ces lieux ayant été policière durant de nombreuses années. Je n'ai d'ailleurs pas souvent eu de mauvaises expériences avec les pompiers sur leur lieu de travail. Ils sont toujours bien généreux de leur temps et répondent toujours à nos questions sans trop se demander pourquoi nous sommes là. Après tout, nous tentons de faire notre boulot comme ils le font chaque fois qu'ils entrent dans un immeuble en feu. Il prononce mon nom de famille une nouvelle fois et je m'étonne qu'il ne fasse aucun lien entre mon frère et moi. Je savais que j'aurai dû changer mon nom, mais je veux garder l'honneur que mon père nous a fait de pouvoir porter son nom. C'est à peu près tout ce qu'il me reste de mes parents. Enfin, ça et les souvenirs que j'ai pu récupérer dans leur sous-sol après leur mort. Je regarde, mon petit sourire en coin bien présent. « Hum... c'est étrange toute cette histoire-là.. en tout cas, merci beaucoup pour votre aide lieutenant.. Coleman.. » Dis-je en lui tendant la main pour la lui serrer en guise de remerciement. Je ne sais pas du tout quoi penser de ce cas, il est pratiquement évident que l'homme que le voisinage a vu errer aux alentours ait un lien de près ou de loin avec cette petite fille. Une chose est certain, il a un lien avec le fait que cette jeune fille se retrouvait dans une cave attachée des mains et des pieds.

Je réfléchis encore à toute cette affaire et je me dis qu'il serait peut-être temps de quitter le lieu, les laisser faire leur travail et aller faire le mien par la même occasion. Pourtant, une petite partie de moi brûle de tout lui dire, mais nous ne nous connaissons pas et je crois que ce serait vraiment une mauvaise idée de lui parler de tout ça maintenant. D'autant plus que je considère comme une marque d'impolitesse et de respect de parler de la femme morte de cet homme avec lui, mais en plus pour lui avouer que je refuse qu'un inconnu s'occupe de Duncan. J'ai pourtant cette envie en moi qui me dit de rester ici. Comme si Connor pourrait m'apporter plus comparé à tout ce qu'il vient de me dire. Bref. Je recule tout de même le pas et lui tend à nouveau la main. « Merci pour l'aide vous m'avez apporté... J'espère que l'unité spéciale sera portée plus souvent à travailler avec la caserne de Williamsburgh. » Je souris à nouveau, tentant du mieux que je peux de cacher le malaise que je ressens.

 
CODAGE PAR AMATIS

 



There are moments in our lives when we find ourselves at a crossroad, afraid, confused, without a roadmap. The choices we make in those moments can define the rest of our days. Of course when faced with the unknown, most of us prefer to turn around and go back.
Re: nice to meet you.. anyway (connor)
    
Date d'emménagement : 23/10/2018
Messages : 130
Factures payées : 36
Avatar : Taylor Kinney
Crédits : L'O
Autres comptes : Emil Becker (Jesse Lee Soffer)
Pseudo / prénom : L'O


MY PORTRAIT

I can't do this all on my own

Infos l Je porte toujours mon alliance ❖ Je porte un collier catholique, je ne suis pas croyant, seulement quand plus rien ne va ❖ Père adoptif de Duncan, fils de ma défunte femme ❖ Depuis avril dernier, je me bats contre mes démons, je lutte pour ne pas sombrer dans l’alcool, tenir pour ce petit garçon ❖ Il n’y a pas une journée où je ne revis pas les souvenirs de cette journée, de ma femme perdent la vie sous mes yeux ❖ Emotif dans l’âme, je préfère m’éclipser avant de laisser mes larmes se montrer, tel un mauvais défaut, vu par une fierté masculine trop présente ❖ Pompier depuis ma naissance, c’est ce que je me plais à dire. Lieutenant de la brigade des secours, je ne m’attend pas à une évolution, j’aime mon poste, j’aime ce que je fais


NOTHING'S LIKE FAMILY

I was once like you are now

Brothers l Le premier de mes frères est Jared, seulement deux années d’écart tous les deux. Grâce à lui j’en ai évité bien des confrontations avec notre père. Reed est le petit dernier de la famille, celui que tout le monde à toujours voulu protéger, celui que l’on continue de protéger. Il n’est plus un enfant, il a compris avec le temps, le départ de notre mère, tout ce qui en a suivit. J’ai une énorme complicité avec mes deux frères, pour rien au monde je ne les abandonnerai.
Son l Jamais je n’ai eu la chance de pouvoir devenir père. Duncan est mon fils adoptif, l’enfant de ma défunte femme, aujourd’hui nous sommes tous les deux. Je suis prêt à tout pour ce petit, 10 ans seulement, c’est beaucoup trop jeune pour perdre sa mère.


HEART FULL OF LOVE

I will love you the best I can

Past l Elle a été mon premier amour, on a presque tous vécu ensemble, de la joie, comme de la solidarité. Ensemble rien ne pouvait m’éloigner d’Isobel, on était fort à deux. Il a suffit de cet accident, de ce coma pour changer l’histoire, pour nous séparer et nou éloigner. Parfois je me surprend à me demander ce qu’est sa vie aujourd’hui.
Present l Je ne peux que parler d’elle au passé, mais elle reste mon présent. Hannah est ma femme, celle que j’ai perdu en avril dernier, une intervention aura eu raison de sa vie, de sa joie de vivre et de notre bonheur. Il est difficile de faire le deuil, il faut accepter cette vie de famille qui vole en éclat, mettre de côté ma souffrance pour soutenir son fils, pour l’aider dans cette épreuve.


FRIENDS MUST BE TRUSTED

I'll be there for you, like I've been there before

Besties l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Friends l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Fuck you l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Age : 37 ans
Date de naissance : 30 mars
Nationalité / origines : australienne et américaine
Pays d'origine :
A NY depuis : sa naissance
Métier / études : lieutenant pompier de la brigade des secours 3
Logement : 373 S 4TH Street, East Williamsburg, App #094
Orientation sexuelle : hétérosexuel
Statut civil : veuf et père d'un garçon de 10 ans
Nice to meet you.. anyway
@Camila Finazzi and Connor Coleman

Je reste sans comprendre pourquoi, plongé dans cette incertitude, celle d’avoir l’impression de connaître le lieutenant en face de moi, avec cette impression que ce n’est pas la première fois que je croise son chemin. Je ne peux pas expliquer pourquoi. Est-ce parce qu’elle semble se retrouver mal à l’aise en ma présence ? C’est possible. Mais qu’est-ce que j’ai bien pu lui faire ? Après tout, j’aurais été responsable d’une quelconque souffrance dans sa vie, je m’en souviendrais. Je crois. Est-ce son nom de famille ? Finazzi. J’ai l’étrange sensation que ce n’est pas la première fois que j’ai l’occasion d’entendre cette identité. Mais impossible de me souvenir, de me rappeler. Ne pas savoir, c’est quelque chose dont j’ai horreur, ne pas me souvenir, c’est continuer d’y penser jusqu’à ce que je puisse trouver une réponse, tel un déclic soudain. Je me laisse aller à une très légère grimace sur mon visage, signe de mon agacement, de mes pensées qui domines bien trop la situation, que je souhaite mettre derrière moi quelques minutes. Après avoir secoué la tête pour revenir à la réalité, mon regard est venu reprendre place sur la policière en face de moi, se baissant jusqu’à sa main, celle qu’elle est en train de tendre dans ma direction, celle que je viens prendre de la mienne. « Hum .. » Prononçais-je dans une profonde interrogation. L’entendre prononcer mon nom, avec cette même hésitation que j’ai pu avoir un peu avant, ça vient bousculer encore un peu plus tout ce qui se passe dans ma tête.  « Je l’espère aussi. » Suis-je réellement convaincu par ce que je viens de dire ? Je n’en suis pas sûr. Mon regard ne la quitte pas, le contact de sa main est rompu avec la mienne, laissant mes doigts ressentir la fraîcheur de l’hiver approchant, après la chaleur de sa peau contre lesquels ils étaient. « Lieutenant. » Je ne peux pas me résoudre à la laisser partir, ce qu’elle a commencé à faire, sous mes yeux qui n’ont pas décidé de la quitter. « L’incendie a été éteint par les gars de l’engin pompe.   » Comme l’envie de gagner du temps, le temps de comprendre et de me souvenir, parce que j’ai l’espoir que ma mémoire va me revenir. « Je peux vous montrer où on a retrouvé cette gamine. » Je garde ce côté professionnel, celui du lieutenant que je suis, avec cet uniforme sur le dos, celui qui me permet de garder une chaleur agréable désormais, face aux baisses températures New-Yorkaise. D’un autre côté, une part de moi se sent mal, me donne l’impression de fissurer l’une des promesses que j’ai pu faire à Hannah, que ce soit lorsque notre couple en est devenu un, comme lors de notre mariage et chaque jour jusqu’à celui de sa mort.

Cette lampe dans la main, je n’ai pas eu de mal à retrouver le chemin, celui du sous-sol de cette maison, l’endroit exact où j’ai pu retrouver cette petite fille, celle qui est la raison de la présence de la police sur le terrain. « C’est ici qu’on l’a retrouvé. » Ce sont  les images de cette intervention qui me reviennent en mémoire, celle de cette petite fille inconsciente au milieu des flammes et de cette épaisse fumée. Celles des cordes entourant ses pieds, comme ses poignets avec une telle force, que jamais elle n’aurait pu s’en libérer toute seule. Si je laisse la lumière éclairer ce coin, dans lequel une gamine étant un peu plus âgée que Duncan, a perdu connaissance, mon regard lui n’est plus au même endroit. Mes yeux ont suivi le mouvement de mon visage, en venant se déposer sur le lieutenant présent à mes côtés, laissant mes iris partir à la recherche du moindre indices, du moindre détails. Je veux comprendre, je veux savoir et pourtant, rien ne me revient. Je ne me souviens pas avoir déjà eu l’occasion de croiser cette femme. « On se connait lieutenant ? » Dis-je en manquant cruellement de mettre des formes à ma question, sortie de nulle part, hors de tout contexte. « On a déjà eu l’occasion de se rencontrer, n’est-ce pas ? » C’est une façon comme une autre de se rattraper, à la version Connor Coleman. « J’ai l’impression de vous avoir déjà  vu quelque part et votre nom de m’est pas inconnu et on ne peut pas dire que les Finazzi soient nombreux à Williamsburg .. » C’est sans doute cette réflexion que me permet de prendre un chemin auquel je n’avais pas pensé jusqu’à présent : Hannah. Cette identité, j’ai déjà eu l’occasion de l’entendre par le passé, mais dans de bien mauvaises conditions, pour des raisons qui arrivent à emballer mon coeur, réagissant à ce souvenir, cognant contre mon torse avec l’envie qu’elle nie tout lien avec ma femme et mon fils. « Qui êtes-vous ? » Je sais qu’elle est lieutenant dans l’unité spéciale pour les victimes à la 90ième. Je sais également qu’elle est ici pour une enquête visant à trouver le coupable qui a laissé cette petite fille dans ce sous-sol, mettant sa vie en danger, avec les pieds et poings liés. Une part de moi croit savoir qu’elle a un lien de près, de très près avec ma femme, ce lien je veux qu’elle le raye, qu’elle me confirme qu’il n’existe pas, raison pour laquelle, c’est cette impulsivité qui a prit le dessus, qui est venu parler pour moi.
©️ nightgaunt


I can't do this all on my own

No, I know, I'm no Superman
ANAPHORE
Re: nice to meet you.. anyway (connor)
    
Date d'emménagement : 03/12/2018
Messages : 93
Factures payées : 185
Avatar : sophia bush.
Crédits : avengedinchains.
Autres comptes : aucun.
Pseudo / prénom : wildheartx
Age : trente-cinq ans.
Date de naissance : seize avril 1983.
Nationalité / origines : américaine avec origines italienne.
Pays d'origine :
A NY depuis : presque toujours.
Métier / études : lieutenant dans l’unité spéciale pour les victimes.
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Statut civil : célibataire
Champ libre :

EVERYTHING IS FALLING APART
I don't wanna talk about your feelings.
I don't wanna listen as you feel 'em.


connor + scout + iain
andrian + victoria + emil


♛ nice to meet you.. anyway
@connor coleman & camila finazzi

▼▲▼
Tentant d'éviter cette conversation avec Connor Coleman que je cherche pourtant à avoir depuis quelques mois déjà, j'ai essayée de me défiler et d'aller rejoindre mon coéquipier à l'hôpital pour pouvoir poser moi-même des questions à la jeune fille. Pourquoi l'ai-je laissé partir déjà mon partenaire? Cette réponse m'échappe, mais j'avoue m'en vouloir un peu en ce moment puisque je serai peut-être en train d'éviter ce malaise flagrant entre le lieutenant Coleman et moi en ce moment. Peut-être que j'aurai dû donner simplement mon prénom aussi puisque je sais pertinemment que le nom Finazzi ne court pas les rues de Williamsburgh et qu'il est évident qu'il fera bientôt le lien entre mon frère violent et moi. Chose que j'essaie d'éviter depuis que j'ai appris les choses horribles qu'il a fait à Hannah. D'un autre côté, je ne me suis jamais présenté avec mon prénom et, selon moi, ce serait surement un manque de professionnalisme de le faire puisque la personne devant moi (peu importe qui elle est), n'a pas à connaître tout de moi. Juste de comprendre pourquoi je lui pose des questions. Bref, bien que je regrette dorénavant lui avoir mentionné mon nom de famille, je dois maintenant vivre avec les conséquences de cet acte et comprendre que je vais bientôt devoir associer mon nom avec celui de Philip pour lui faire comprendre que c'est certainement pour cela qu'il a l'impression de me connaître, ce qui je l'avoue me fait peur un peu. J'ai essayé tant bien que mal de quitter les lieux, de ne plus avoir à regarder les yeux impressionnant du lieutenant qui se trouvait devant moi et devoir lui avouer qui je suis réellement, mais sans succès. Il décide de m'emmener sur le lieu où il a retrouvé la jeune fille, ce qui, je l'avoue m'intrigue beaucoup. Damn it, il a réussi à m'attirer à l'intérieur de ce bâtiment et j'ai cédé. « Hmm... oui je vous suis.. » L'idée d'entrer dans un bâtiment suite à un incendie me plaît aussi, ça me fascine de voir tous les dégâts que les flammes peuvent faire.

Une fois dans le bâtiment, mes yeux se posent sur une tonne de choses. Des débris, je l'admets, mais je tente de voir à travers tout cela, de tenter de comprendre dans quel genre de circonstance la petite était lorsque les pompiers l'ont retrouvé bien qu'il me la été mentionné par le lieutenant Coleman plus tôt. Je m'avance sans même demander si je peux puis m'abaisse au niveau du sol pour regarder ce tout petit endroit où j'imagine une pauvre petite fille emprisonnée par une corde, ne pouvant pas quitté cette cave par elle-même. Elle doit être soulagée en ce moment, mais par le fait même terrifiée de voir des inconnus venir lui poser des questions sur cet événement qui la probablement traumatisée à vie. Elle en aura des séquelles ça c'est certain. Je n'ai pas le temps de penser à cela trop longtemps que Connor recommence sa série de questions qui, je l'avoue me mettra certainement dans l'embarras bientôt. Pourquoi est-ce que je n'ai pas changé de nom de famille déjà? Ah oui, parce que jamais je ne voudrais le changer. Oui il m'associe directement à mon frère, mais aussi à mes parents et ce lien-là, je ne veux jamais le perdre. C'est une des seules choses qu'il me reste d'eux. « Non non, je ne crois pas que l'on se connait... » Premier moyen de défense, tenter d'éviter une nouvelle fois ce sujet de conversation. Bien qu'il est vrai que l'on ne se connaît pas puisque j'ai entendu parler de lui, mais je ne l'avais jamais vu avant donc je dis la vérité.. enfin, rien que la moitié. Je n'ai pas envie de parler de cela. Moi qui est prête mentalement à le confronter depuis un moment déjà avant même de le voir, je ne sais pas pourquoi, maintenant que je suis devant lui, j'évite à tout prix ce sujet. Peut-être parce que je suis sur mon lieu de travail et que je trouve que ça ne fait aucun sens de discuter de cela en ce moment. « On ne s'est jamais croisé lieutenant, je vous assure... mais il est vrai que les Finazzi sont plutôt rares à Williamsburgh.. » Je ne peux pas éviter ce sujet trop longtemps, je n'ai pas le choix de tout lui dire. Mais comment lui avouer que Philip qui a été violent avec sa femme est mon frère? Je fronce les sourcils en réfléchissant. Il semble impatient d'avoir une réponse et je crois que je lui dois bien ça. « Je... mon frère... » C'est bien la première fois que je n'ai plus rien à dire. J'ai honte que Philip soit mon frère. Oui je l'aime tout de même, mais ma vision de lui a bien changé depuis que j'ai appris ce qu'il a fait à Hannah. Souvent dans mon travail, je rencontre justement des femmes qui ont subi ce genre de choses par leur conjoint et je me trouve hypocrite un peu de tenter de défendre ces femmes alors que mon propre frère est un de ces hommes horribles qui touchent à la personne qui est supposée être la plus importante de leur vie. Je chasse cette pensée noire de ma tête pour me concentrer de nouveau au pompier devant moi. « Philip Finazzi, je crois que vous le connaissez... » Je baisse la tête un moment avant de la relever pour le regarder droit dans les yeux.

 
CODAGE PAR AMATIS

 



There are moments in our lives when we find ourselves at a crossroad, afraid, confused, without a roadmap. The choices we make in those moments can define the rest of our days. Of course when faced with the unknown, most of us prefer to turn around and go back.
Re: nice to meet you.. anyway (connor)
    
Date d'emménagement : 23/10/2018
Messages : 130
Factures payées : 36
Avatar : Taylor Kinney
Crédits : L'O
Autres comptes : Emil Becker (Jesse Lee Soffer)
Pseudo / prénom : L'O


MY PORTRAIT

I can't do this all on my own

Infos l Je porte toujours mon alliance ❖ Je porte un collier catholique, je ne suis pas croyant, seulement quand plus rien ne va ❖ Père adoptif de Duncan, fils de ma défunte femme ❖ Depuis avril dernier, je me bats contre mes démons, je lutte pour ne pas sombrer dans l’alcool, tenir pour ce petit garçon ❖ Il n’y a pas une journée où je ne revis pas les souvenirs de cette journée, de ma femme perdent la vie sous mes yeux ❖ Emotif dans l’âme, je préfère m’éclipser avant de laisser mes larmes se montrer, tel un mauvais défaut, vu par une fierté masculine trop présente ❖ Pompier depuis ma naissance, c’est ce que je me plais à dire. Lieutenant de la brigade des secours, je ne m’attend pas à une évolution, j’aime mon poste, j’aime ce que je fais


NOTHING'S LIKE FAMILY

I was once like you are now

Brothers l Le premier de mes frères est Jared, seulement deux années d’écart tous les deux. Grâce à lui j’en ai évité bien des confrontations avec notre père. Reed est le petit dernier de la famille, celui que tout le monde à toujours voulu protéger, celui que l’on continue de protéger. Il n’est plus un enfant, il a compris avec le temps, le départ de notre mère, tout ce qui en a suivit. J’ai une énorme complicité avec mes deux frères, pour rien au monde je ne les abandonnerai.
Son l Jamais je n’ai eu la chance de pouvoir devenir père. Duncan est mon fils adoptif, l’enfant de ma défunte femme, aujourd’hui nous sommes tous les deux. Je suis prêt à tout pour ce petit, 10 ans seulement, c’est beaucoup trop jeune pour perdre sa mère.


HEART FULL OF LOVE

I will love you the best I can

Past l Elle a été mon premier amour, on a presque tous vécu ensemble, de la joie, comme de la solidarité. Ensemble rien ne pouvait m’éloigner d’Isobel, on était fort à deux. Il a suffit de cet accident, de ce coma pour changer l’histoire, pour nous séparer et nou éloigner. Parfois je me surprend à me demander ce qu’est sa vie aujourd’hui.
Present l Je ne peux que parler d’elle au passé, mais elle reste mon présent. Hannah est ma femme, celle que j’ai perdu en avril dernier, une intervention aura eu raison de sa vie, de sa joie de vivre et de notre bonheur. Il est difficile de faire le deuil, il faut accepter cette vie de famille qui vole en éclat, mettre de côté ma souffrance pour soutenir son fils, pour l’aider dans cette épreuve.


FRIENDS MUST BE TRUSTED

I'll be there for you, like I've been there before

Besties l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Friends l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Fuck you l Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.
Age : 37 ans
Date de naissance : 30 mars
Nationalité / origines : australienne et américaine
Pays d'origine :
A NY depuis : sa naissance
Métier / études : lieutenant pompier de la brigade des secours 3
Logement : 373 S 4TH Street, East Williamsburg, App #094
Orientation sexuelle : hétérosexuel
Statut civil : veuf et père d'un garçon de 10 ans
Nice to meet you.. anyway
@Camila Finazzi and Connor Coleman

Ces minutes qui s’écoulent ne sont pas là pour m’aider à faire taire mes pensées, à étouffer mes interrogations, mais plutôt à les alimenter au traver de ces regards que j’accorde au lieutenant présent avec moi dans cette maison. Les années font que les dégats causés pas les incendies, je les connais bien trop, ce qui ne semble pas être son cas, il me suffit d’avoir pu la voir observer cette maison avec tellement d’attention, comme ses iris remplis de surprise, de cette mauvaise surprise pour comprendre. J’entend sa réponse, qui me revient négative, confirmant ce qui me semble être une certitude, jamais je n’ai eu l’occasion de croiser cette femme, mais je reste avec cette sensation que pourtant, je la connais et ce malaise que j’ai l’impression de percevoir dans son regard, comme dans ses gestes, cette façon qu’elle a de couper cet échange, de tourner la tête, ne fait que me conforter dans cette idée. Mais qui est-elle ? Beaucoup trop de question et aucune réponse ne me vient, rien de concret, rien qui me permet de pouvoir comprendre. Son nom ? C’est une possibilité, elle assure que l’on ne se connait pas, mais sa réaction est sans appel. Qu’est-ce qu’elle craint ? Qu’est-ce qu’elle a à cacher ? « Votre .. » Je ne vais même pas au bout de ma pensée, qui est exactement la même que ce qu’elle vient de me dire, me laissant dans un trouble aussi impressionnant que la fumée d’un incendie m’empêche de pouvoir avancer en voyant où je mets les pieds. Je m’accorde un hochement de la tête, laissant mes sourcils se froncer, ne réussissant pas à accorder toutes les informations que j’ai à ma disposition. Si cet effet se passe uniquement dans ma tête, l’entendre me parler de son frère, m’offrir le prénom de celui-ci, me procure l’effet d’une énorme explosion, celle que l’on ne voit pas venir, qui nous prend par surprise. « C’est .. » J’en viens à penser qu’il est temps que je m’accorde le droit de terminer une phrase, de m’offrir le luxe d’ajouter plus d’un seul mot à la suite. La surprise est de taille, j’ai entendu parler de Philip, j’ai même eu l’occasion de le croiser, quand il était encore avec Hannah, mais jamais je n’ai pensé qu’il reviendrait dans ma vie, encore moins après le décès de ma femme, surtout pas au travers de sa soeur. « Qu’est-ce que vous voulez ? » Ce traitement qu’il a fait subir à Hannah, qu’il aurait pu faire subir à Duncan, si elle n’avait pas eu le courage de partir, tout a pour effet d’assombrir mon visage, de laisser mon regard devenir noir, de marquer l’absence de toute forme de politesse dans le son de ma voix, pour une lampe qui éclaire je ne sais où dans les décombre de cette maison ravagée par les flammes. « Ne répondez pas à cette question. Je ne sais pas quelle idée tordue à bien pu traverser l’esprit de votre frère, mais je ne veux rien savoir. » Au plus il reste loin de ma vie, de celle de mon fils, au mieux je vais pouvoir me porter, encore un peu plus aujourd’hui. Hannah n’est plus de ce monde, elle n’est plus présente pour calmer mes ardeurs et cette douce envie de m’occuper de Philip, que je ressens à chaque fois que j’entend parler de lui depuis que je suis au courant. « Vous pourrez lui dire que tout ce à quoi il peut penser est une perte de temps et s’il s’approche de ma famille, je m’occupe de lui. » Trop d’impulsivité, une qualité dans certains moments, un énorme défaut dans d’autres, comme maintenant, je suis en train de mettre en garde, aux travers de menace, le frère d’un lieutenant de police. Même pas peur. « Et vous êtes dans la police, hein ? » C’est bien pour cette raison qu’elle est présente ici, même si j’ai tendance à l’oublier, c’est bien ce que l’insigne, qu’elle porte sur elle, confirme.  « Vous devriez avoir honte. Votre frère est tout autant un connard, que celui qui est responsable de cette petite fille. » Jamais je n’ai caché le fond de ma pensée, en ce qui concerne Philip Finazzi, jamais je n’ai porté dans mon coeur le père biologique de mon fils, mais c’est la première fois que je peux m'exprimer face à quelqu’un qui le connaît, face à quelqu’un qui fait même partie de sa famille.
©️ nightgaunt


I can't do this all on my own

No, I know, I'm no Superman
ANAPHORE
Re: nice to meet you.. anyway (connor)
    
Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum